LE P.D.I.A.E.


Programme Départemental de l' Insertion par l' Activité Economique

1999 - 2001



Le PDIAE 1999-2001 des Alpes-Maritimes s'inscrit dans les orientations définies nationalement.
Il met en application :
- la loi de lutte contre les exclusions
- les textes relatifs au retour à l'emploi des publics les plus en difficulté
- les orientations relatives au développement de l'activité.

Dans le prolongement du PDIE 1995-1997, le PDIAE répond à un double objectif de développement d'activité et d'insertion professionnelle :
1- il affirme la place de l'insertion par l'activité économique dans une stratégie de développement d'activité : place affirmée des entreprises d'insertion, action sur la création d'entreprise, action sur les emplois de proximité.
2- il reconnaît l'insertion par l'activité économique comme une étape souvent nécessaire d'un parcours vers l'emploi et son articulation avec l'ensemble des mesures " globalisées " ou non constitutives des parcours d'insertion professionnelle.

En outre, en conformité avec une approche territoriale, le PDIAE favorise une déclinaison locale et précise en réponse aux problématiques et aux besoins locaux. De ce fait, ses objectifs sont pris en compte dans les plans d'action locaux.

La mise en œuvre de cette démarche s'appuie notamment sur la création et la structuration de plans locaux d'insertion par l'économique.

Enfin, tant dans sa réalisation départementale, que dans ses déclinaisons locales, le PDIAE rassemble le partenariat le plus large et se fixe, également, pour but de favoriser l'articulation et l'harmonisation des mesures concourant à des objectifs de même nature, et gérés par l'ensemble des institutions ou partenaires socio-économique concernés.

1 - LES FONDEMENTS DU PROGRAMME :
LES ELEMENTS STRUCTURANTS


Le succès du plan d'action repose sur :

• La capacité à animer et à fédérer les structures d'insertion sur des objectifs communs, et à les soutenir dans leurs actions,

• La capacité à impliquer dans l'insertion par l'activité économique le monde économique,

• L'existence d'un accompagnement à la création d'activité,

• La mise en œuvre d'une approche locale de l'insertion et du développement à partir essentiellement de la consolidation des Plans Locaux pour l'Insertion et l'Emploi.

1 - 1 Animation du dispositif : rôle de la CLAIE

La CLAIE (Coordination Locale des Acteurs de l'Insertion par l'Economique) est une association loi 1901, né en novembre 1995 de besoins apparus au cours de réflexions menées par les acteurs de l'insertion par l'économique du département des Alpes-Maritimes, pour être structure d'échanges et d'appui.

Elle regroupe donc, dès sa constitution, un certain nombre des acteurs de l'insertion et notamment les têtes de réseaux.

Déjà inscrite dans le PDIE 1995/1997, elle aura pour mission dans celui de 1999/2001 :

• De développer :

La mobilisation des acteurs de l'insertion par l'économique du département,
La recherche de leurs complémentarité,
Leur mise en cohérence.

Et ce quelle que soit leur forme juridique : entreprise d'insertion, association intermédiaire, entreprise de travail temporaire d'insertion, centre d'adaptation à la vie active, groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification, régie de quartier.

• D'animer le réseau ainsi constitué :

Information actualisée sur les dispositifs,
Echange sur les problèmes et les solutions,
Elaboration de documents et de projets,
Rencontres de travail,
Représentation et propositions auprès des pouvoirs publics.

A ces titres, la CLAIE est membre du CDIAE.

• D'exercer une veille sur la mise en place des parcours des salariés en insertion

Les activités de la CLAIE concerne toutes les structures dont l'existence est justifiée et reconnue par la caractéristique de sas d'accès à l'emploi pour des personnes en difficulté d'entrée dans la vie professionnelle.
La CLAIE devra exercer une vigilance particulière, en apportant son appui technique grâce à une capitalisation des pratiques, à la mise en œuvre, par chacune de ces structures - et entre elles le cas échéant, d'un véritable parcours menant le bénéficiaire à l'emploi de droit commun.
Elle attachera une attention des plus fortes aux personnes lors de leur passage de la structure d'insertion et préparera la sortie et la suite de leur parcours vers l'emploi.

1 - 2 Mobilisation et relation avec les entreprises : rôle de FIER Insertion

FIER Insertion est une association de chefs d'entreprise des Alpes-Maritimes, née en juillet 1995 à la demande de la DDTEFP, dans le but général de mobiliser les entreprises du département en faveur du développement de l'insertion par l'économique (PDIE 1995/1997)
Dans le prolongement des missions qui lui ont été données initialement,

FIER Insertion devra dans le PDIAE 1999-2001 :

• Mobiliser plus largement les chefs d'entreprise du département

- recensement des clubs de dirigeants existants,
- rapprochement avec les réseaux économiques du département,
- exploitation des réseaux relationnels des membres de FIER Insertion,
- construction d'un argumentaire et d'une stratégie de type commercial,
- élaboration d'un plan de communication,
- mise en place de clubs sur les bassins (ou sites) non couverts.

• Réorganiser la construction et le fonctionnement du réseau en apportant son appui au développement de nouvelles structures d'insertion

- affirmation de la notion de parrainage de la structure,
- mise en relation du porteur de projet avec le monde de l'entreprise,
- accompagnement des structures d'insertion existantes dans le cadre de la relation avec le monde économique.

• Développer l'offre d'insertion par l'activité économique

- repérage des projets,
- recensement des expériences réussies menées sur d'autres territoires, notion d'essaimage,
- rapprochement avec les plates-formes d'initiative locale.

• Préparer, en s'appuyant notamment sur le réseau des clubs de chefs d'entreprise, la sortie des salariés en parcours d'insertion

Son intervention géographique :

FIER Insertion, à la fois s'appuyant et servant elle-même d'appui aux PLIE existants et à naître dans le département, sera le relais entre les structures, les pouvoirs publics, les collectivités locales et les entreprises.

Son articulation avec la CLAIE :

FIER Insertion et la CLAIE agiront séparément et/ou ensemble, dans des domaines différents et complémentaires de l'insertion par l'activité économique.
Elles sont liées par une convention de partenariat élaborée à partir de la commande publique qui leur a été passée.

1 - 3 SOUTIEN A LA CREATION D'ACTIVITE : PFIL et ADIE

Le taux de personnes en grande difficulté parmi les créateurs d'entreprises das Alpes Maritimes est important.
Ces personnes, compte tenu de leur situation, ont difficilement accès aux expertises et au crédit bancaire classique.
Par les aides à réaliser le montage financier de leurs projets et les accompagner dans le démarrage de leur activité, le PDIE 95/97 avait inscrit dans ses objectifs la mise en place d'une plateforme d'initiative locale (action expérimentale).
L'évaluation positive des deux plateformes existantes dans le département (Nice et Pays Grassois) permet d'envisager la généralisation de la démarche.
Cependant, l'action des PFIL doit s'inscrire en complémentarité et non en concurrence avec la mission de l'association pour le droit à l'initiative économique (A.D.I.E.).

Les champs d'intervention

Les plateformes d'initiative locale et l'A.D.I.E. ont pour fonction d'apporter des solutions de financement aux créateurs d'entreprise et de les accompagner dans la mise en œuvre de leur projet.
A cette fin, elles font appel à des sources de financement de nature différentes (crédit solidaire, accès au système bancaire traditionnel, prêt d'honneur).
Les interventions voisines de ces deux organismes sur un public souvent identique nécessite d'agir sur leur articulation et complémentarité.

Le développement du réseau départemental des PFIL

Ce travail repose sur un double postulat :
- une approche partenariale avec le Conseil Général des Alpes Maritimes et le Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, et la Caisse des Dépôts et Consignations,
- une économie de structures : il s'agira d'éviter la multiplication des PFIL sur des sites limités géographiquement et de s'appuyer éventuellement sur les relais déjà en place dans le département (services de développement économique communaux, Espaces Ruraux Emploi Formation).

Le projet sur lequel les discussions pourraient s'engager avec les partenaires précités et les élus concernés est le suivant :
- Extension de la PFIL de Nice vers l'Est (jusqu'à Menton) et au Nord (cantons de Levens, l'Escarène, Contes et Saint Laurent du Var à l'ouest).
- Extension de la PFIL du Pays de l'arrondissement de Grasse aux cantons de St Auban, Coursegoules, St Vallier, Roquesteron et Mouans Sartoux,
- Création d'une plateforme sur le bassin cannois,
- Création d'une plateforme recouvrant les comunes de Vallauris, Antibes, Biot, Villeneuve Loubet, Cagnes sur Mer, La Colle sur Loup, St Paul, Vence, La Gaude, St Jeannet, Gattières, Carros, Le Broc,
- Sur le Haut Pays, orientation vers les PFIL existantes par le relais des EREF de Puget Théniers et de la Vésubie.


1 - 4 LES PLANS LOCAUX POUR L'INSERTION ET L'EMPLOI

1 - 4 - 1 Le développement du dispositif

Les PLIE constituent l'élément structurant de l'approche globale de l'insertion par l'économique. Ils en sont la déclinaison territoriale et à ce titre une composante importane des plans d'actions locaux.

Le PDIAE triennal se fixe donc pour objectif d'une part de stabiliser les PLIE existants

1 - 4 - 2 LES CHOIX STRATEGIQUES

1 - 4 - 3 UNE ANIMATION DEPARTEMENTALE

2 - LE PLAN D'ACTION
LES ELEMENTS STRUCTURANTS



2 - 1 LES STRUCTURES D'INSERTION

2 - 1 - 1 L'AMELIORATION UNE ANIMATION DEPARTEMENTALE

2 - 2 LES EMPLOIS DE PROXIMITE

2 - 3 LES REGIES DE QUARTIER

2 - 4 LA CREATION D'ENTREPRISE

2 - 5 L'INSERTION PAR L'ECONOMIQUE ET LE PARCOURS VERS L'EMPLOI

3 - PILOTAGE ET PARTENARIAT
LES ELEMENTS STRUCTURANTS